Ce site web utilise des cookies

Nous utilisons des cookies fonctionnels et analytiques pour améliorer notre site Web. De plus, des tiers placent des cookies de suivi pour afficher des publicités personnalisées sur les réseaux sociaux. En cliquant sur Accepter, vous consentez au placement de ces cookies.

Banking

La sécurité avant tout pour les processus financiers

 
Entre octobre 2021 et novembre 2021, 144 entreprises belges et néerlandaises ont participé à notre enquête sur la cybersécurité. Proximus et ses filiales ont cartographié l'impact de la cybersécurité sur les entreprises de moins de 10 à plus de 2000 collaborateurs.

DEGROOF PETERCAM

La Banque Degroof Petercam accelère sa transition digitale

L’environement bancaire est en évolution permanente et doit constamment s’adapter aux nouvelles régulations. Mais c’est avant tout la volonté de répondre aux attentes de ses clients qui a motivé Degroof Petercam à investir dans une transition qui dépasse la simple digitalisation. Il s’agissait à la fois de rationaliser et de centraliser les activités IT ainsi que d’externaliser une partie de ses opérations afin de se recentrer sur les besoins de ses clients.

Tim Van Der Wee, Chief Information & Technology Officer chez Isabel Group

“L’IA et le machine learning offrent de nouvelles possibilités en matière de sécurité des paiements électroniques.”

Febelfin

Febelfin à propos de la sécurité dans le secteur financier

Les cybercriminels jouent sur la bonne volonté et le sens du devoir de leur destinataire à l’aide de faux e-mails, SMS ou messages sur les réseaux sociaux. Souvent l’œuvre de professionnels de la contrefaçon, ces messages sont difficiles à distinguer de communications officielles aux yeux du consommateur non averti.

Fien Vanbiervliet
XSU Care Lead Belgium

“Nous augmentons l’accessibilité et la productivité de nos collaborateurs, sans que notre département IT doive s’occuper de la gestion des smartphones.”

"Les systèmes des institutions financières sont particulièrement bien sécurisés", précise Patrick Wynant, Senior Counsel Cybersecurity & Banking Operations chez Febelfin, "mais les cybercriminels ciblent les personnes et non les systèmes. C’est d’ailleurs pourquoi nous cherchons à sensibiliser le public". Les membres de Febelfin s’unissent pour échanger informations et expériences, notamment sur l’évolution des risques et des techniques de fraude.

Outre le besoin de sécurité, la protection de la vie privée est également au cœur des préoccupations du secteur financier. "Nous disposions déjà de directives bien avant le RGPD", nous dit-on. En revanche, le RGPD a contribué à la prise de conscience de ces questions chez les consommateurs et les entreprises. "Sécurité et vie privée sont aussi des questions importantes dans tout ce qui touche au cloud", déclare Patrick Wynant. Les fournisseurs de cloud doivent offrir le même niveau de protection que celui exigé par les autorités de surveillance des institutions financières. Patrick Wynant : "Il n’y a plus de tabou sur le cloud à l’heure actuelle. Et même si Febelfin ne fournit pas de conseils sur l’usage du cloud, il n’en reste pas moins que nous menons des consultations à ce propos avec les autorités de surveillance."

TriFinance propose du soutien opérationnel et des conseils en matière de finance, d’IT et de ressources humaines. Cette entreprise familiale néerlandaise est active dans quatre pays et emploie 800 collaborateurs, dont 500 en Belgique. “Nos consultants travaillent en général chez le client”, déclare Fien Vanbiervliet, XSU Care Lead Belgium. “Ils utilisent pour ce faire un ordinateur portable du client.” Pour renforcer la connexion avec les collaborateurs, TriFinance a décidé de leur fournir un smartphone.

MOBITEL
est un partenaire officiel de Proximus spécialisé dans les télécommunications. L’entreprise de Mortsel appartient au groupe restreint d’experts dans le domaine des appareils et de l’internet mobiles. Elle bénéficie d’une expérience spécifique dans la migration de vastes groupes d’utilisateurs vers les solutions de Proximus.

Trifinance 

Les smartphones de TriFinance sont sécurisés à tous les niveaux

Qui choisit quel smartphone ? Comment protéger les données confidentielles de clients qu’ils contiennent et qui répare un appareil défectueux ? Grâce aux Mobile Managed Services de Proximus, TriFinance a la réponse à toutes ces questions.

DAVINSI LABS
aide les entreprises à atteindre l’excellence dans leurs services numériques grâce à des solutions spécialisées de Security Intelligence et Service Intelligence. Dans notre monde numérique, les clients attendent que leurs données soient gérées dans une sécurité optimale et souhaitent une expérience client rapide et irréprochable.

ISABEL GROUP
jette des ponts entre tous les acteurs de la chaîne de valeur financière d'une organisation. Ils rationalisent l'administration financière et améliorent les processus d’exploitation.

Les solutions choisies démontrent la valeur ajoutée de Proximus et ses partenaires. “Nous avons d’abord identifié clairement les besoins de TriFinance”, indique Jurgen De Klerck, Solution Sales Consultant chez Proximus. “De là, nous les avons orientés vers la solution la mieux adaptée, avec Mobitel comme partenaire. C’est cette relation triangulaire qui apporte au bout du compte le résultat voulu à TriFinance.”

La relation triangulaire assure un résultat optimal 

Concrètement, TriFinance a opté pour les Mobile Managed Services (MMS) de Proximus. L’entreprise a fait son choix parmi les appareils et a élaboré une politique en la matière, mais en a délégué l’exécution concrète. Mobitel, un partenaire de Proximus, s’occupe de la livraison des smartphones via son e-desk. “Les collaborateurs peuvent choisir eux-mêmes où et quand Mobitel livre l’appareil”, explique Dieter Braspennincx, XSU Leader Systems chez TriFinance. “Et si un smartphone est défectueux ou que quelqu’un a une question sur l’abonnement, l’e-desk de Mobitel est aussi disponible.”

Décharger la mise en œuvre 

TriFinance souhaitait d’emblée accorder toute l’attention requise à la gestion de la flotte d’appareils mobiles. Le volet “sécurité” est ici capital. “Nos consultants ont accès à des données confidentielles de nos clients”, indique Alexander Declerck, XSU Leader Business Development chez TriFinance. “Il est pour nous essentiel de les gérer correctement et de répondre notamment aux exigences du RGPD.”

Sécurité des données confidentielles 

RAPPORT D'ÉTUDE SUR

LA CYBERSÉCURITÉ

IA, machine learning et blockchain : des éléments puissants

Le développement du big data et des nouvelles technologies – IA, machine learning et blockchain – a donné naissance à des outils puissants pour l’automatisation et la rationalisation des processus financiers. Ainsi, grâce au machine learning, il est possible de proposer au client une comptabilisation sur la base des transactions comptables passées, et donc de gagner en temps et en efficacité. Dans le domaine de la facturation électronique, des algorithmes autodidactes auront bientôt raison des factures non structurées établies en Word ou en PDF.

Des tests réguliers et proactifs sont essentiels 

Si la sécurité est cruciale pour Isabel Group, la disponibilité de ses services l’est tout autant. Les tests proactifs effectués par des hackers éthiques sur l’infrastructure, les applications, mais aussi les vulnérabilités des utilisateurs finaux sont importants pour conserver une longueur d’avance sur l’adversaire. Un seul test ne peut hélas pas garantir l’inviolabilité de la stratégie de sécurité. Face à la créativité sans fin des pirates informatiques, un processus jugé sûr aujourd’hui peut devenir une vulnérabilité critique demain. D’où l’importance de la régularité des tests d’intrusion.

Isabel Group se tourne également de plus en plus vers les campagnes de sensibilisation relatives au comportement humain dans les processus administratifs et financiers, souvent le maillon faible dans la chaîne de sécurité des transactions numériques. En effet, les pirates informatiques misent de plus en plus sur la tromperie, qui augmente leurs chances de s’introduire dans les systèmes qu’ils convoitent.

L'éducation par la sensibilisation
Un suivi facile des problèmes d'infrastructure 

La collaboration avec Davinsi Labs porte notamment sur l’implémentation et le suivi opérationnel d’un système de gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM), basé sur la plateforme d’analyse des mégadonnées Splunk. Ce système n’est pas axé sur le client, mais vise à rendre les problèmes d’infrastructure plus compréhensibles pour les équipes internes. La configuration de la plateforme a été créée et optimisée sur la base des exigences commerciales et des cas d’utilisation spécifiques d’Isabel Group.

Chaque jour, Isabel Group traite en moyenne six à sept milliards d’euros de paiements via sa plateforme Isabel 6. La sécurité fait donc partie de ses priorités absolues. Afin de suivre l’évolution rapide du secteur, Isabel Group peut compter sur Davinsi Labs, devenu au fil des années un partenaire incontournable en matière de surveillance de la sécurité et de tests d’intrusion.

Experts en priorisation de la sécurité 

De nos jours, les entrepreneurs et les acteurs des marchés financiers sont confrontés à d’importants changements. La crise du coronavirus a considérablement accéléré la digitalisation et l’automatisation des processus, de leur développement à leur mise en œuvre. Cette rapide évolution expose toutefois les entreprises à un risque accru de fuites de données, de cyberattaques ou d’autres menaces numériques. Sans parler des conditions de concurrence difficiles et de la complexité des réglementations nationales et européennes qui causent bien des soucis aux dirigeants de petites et grandes entreprises.

Tim Van Der Wee 

est Chief Information & Technology Officer chez Isabel Group. En tant que CIO, il est responsable du support IT de l’espace de travail numérique et de la gestion opérationnelle des applications logicielles. En tant que CTO, il dirige les processus de R&D – y compris l’innovation – des solutions.

La sécurité des processus administratifs et financiers n’a jamais été autant menacée. Tim Van der Wee, Chief Information & Technology Officer chez Isabel Group, nous explique comment Isabel Group et Davinsi Labs sécurisent la communication entre les entreprises, les professionnels du chiffre, les éditeurs de logiciels et les banques.

La sécurité avant tout pour les processus financiers

Banking

LA CYBERSÉCURITÉ

RAPPORT D'ÉTUDE SUR

"Les systèmes des institutions financières sont particulièrement bien sécurisés", précise Patrick Wynant, Senior Counsel Cybersecurity & Banking Operations chez Febelfin, "mais les cybercriminels ciblent les personnes et non les systèmes. C’est d’ailleurs pourquoi nous cherchons à sensibiliser le public". Les membres de Febelfin s’unissent pour échanger informations et expériences, notamment sur l’évolution des risques et des techniques de fraude.

Outre le besoin de sécurité, la protection de la vie privée est également au cœur des préoccupations du secteur financier. "Nous disposions déjà de directives bien avant le RGPD", nous dit-on. En revanche, le RGPD a contribué à la prise de conscience de ces questions chez les consommateurs et les entreprises. "Sécurité et vie privée sont aussi des questions importantes dans tout ce qui touche au cloud", déclare Patrick Wynant. Les fournisseurs de cloud doivent offrir le même niveau de protection que celui exigé par les autorités de surveillance des institutions financières. Patrick Wynant : "Il n’y a plus de tabou sur le cloud à l’heure actuelle. Et même si Febelfin ne fournit pas de conseils sur l’usage du cloud, il n’en reste pas moins que nous menons des consultations à ce propos avec les autorités de surveillance."

Febelfin

Febelfin à propos de la sécurité dans le secteur financier

Les cybercriminels jouent sur la bonne volonté et le sens du devoir de leur destinataire à l’aide de faux e-mails, SMS ou messages sur les réseaux sociaux. Souvent l’œuvre de professionnels de la contrefaçon, ces messages sont difficiles à distinguer de communications officielles aux yeux du consommateur non averti.

Les solutions choisies démontrent la valeur ajoutée de Proximus et ses partenaires. “Nous avons d’abord identifié clairement les besoins de TriFinance”, indique Jurgen De Klerck, Solution Sales Consultant chez Proximus. “De là, nous les avons orientés vers la solution la mieux adaptée, avec Mobitel comme partenaire. C’est cette relation triangulaire qui apporte au bout du compte le résultat voulu à TriFinance.”

La relation triangulaire assure un résultat optimal 

MOBITEL
est un partenaire officiel de Proximus spécialisé dans les télécommunications. L’entreprise de Mortsel appartient au groupe restreint d’experts dans le domaine des appareils et de l’internet mobiles. Elle bénéficie d’une expérience spécifique dans la migration de vastes groupes d’utilisateurs vers les solutions de Proximus.

Concrètement, TriFinance a opté pour les Mobile Managed Services (MMS) de Proximus. L’entreprise a fait son choix parmi les appareils et a élaboré une politique en la matière, mais en a délégué l’exécution concrète. Mobitel, un partenaire de Proximus, s’occupe de la livraison des smartphones via son e-desk. “Les collaborateurs peuvent choisir eux-mêmes où et quand Mobitel livre l’appareil”, explique Dieter Braspennincx, XSU Leader Systems chez TriFinance. “Et si un smartphone est défectueux ou que quelqu’un a une question sur l’abonnement, l’e-desk de Mobitel est aussi disponible.”

Décharger la mise en œuvre 

TriFinance souhaitait d’emblée accorder toute l’attention requise à la gestion de la flotte d’appareils mobiles. Le volet “sécurité” est ici capital. “Nos consultants ont accès à des données confidentielles de nos clients”, indique Alexander Declerck, XSU Leader Business Development chez TriFinance. “Il est pour nous essentiel de les gérer correctement et de répondre notamment aux exigences du RGPD.”

Sécurité des données confidentielles 

TriFinance propose du soutien opérationnel et des conseils en matière de finance, d’IT et de ressources humaines. Cette entreprise familiale néerlandaise est active dans quatre pays et emploie 800 collaborateurs, dont 500 en Belgique. “Nos consultants travaillent en général chez le client”, déclare Fien Vanbiervliet, XSU Care Lead Belgium. “Ils utilisent pour ce faire un ordinateur portable du client.” Pour renforcer la connexion avec les collaborateurs, TriFinance a décidé de leur fournir un smartphone.

Trifinance 

Les smartphones de TriFinance sont sécurisés à tous les niveaux

Qui choisit quel smartphone ? Comment protéger les données confidentielles de clients qu’ils contiennent et qui répare un appareil défectueux ? Grâce aux Mobile Managed Services de Proximus, TriFinance a la réponse à toutes ces questions.

 
Entre octobre 2021 et novembre 2021, 144 entreprises belges et néerlandaises ont participé à notre enquête sur la cybersécurité. Proximus et ses filiales ont cartographié l'impact de la cybersécurité sur les entreprises de moins de 10 à plus de 2000 collaborateurs.

DAVINSI LABS
aide les entreprises à atteindre l’excellence dans leurs services numériques grâce à des solutions spécialisées de Security Intelligence et Service Intelligence. Dans notre monde numérique, les clients attendent que leurs données soient gérées dans une sécurité optimale et souhaitent une expérience client rapide et irréprochable.

ISABEL GROUP
jette des ponts entre tous les acteurs de la chaîne de valeur financière d'une organisation. Ils rationalisent l'administration financière et améliorent les processus d’exploitation.

DEGROOF PETERCAM

La Banque Degroof Petercam accelère sa transition digitale

L’environement bancaire est en évolution permanente et doit constamment s’adapter aux nouvelles régulations. Mais c’est avant tout la volonté de répondre aux attentes de ses clients qui a motivé Degroof Petercam à investir dans une transition qui dépasse la simple digitalisation. Il s’agissait à la fois de rationaliser et de centraliser les activités IT ainsi que d’externaliser une partie de ses opérations afin de se recentrer sur les besoins de ses clients.

IA, machine learning et blockchain : des éléments puissants

Le développement du big data et des nouvelles technologies – IA, machine learning et blockchain – a donné naissance à des outils puissants pour l’automatisation et la rationalisation des processus financiers. Ainsi, grâce au machine learning, il est possible de proposer au client une comptabilisation sur la base des transactions comptables passées, et donc de gagner en temps et en efficacité. Dans le domaine de la facturation électronique, des algorithmes autodidactes auront bientôt raison des factures non structurées établies en Word ou en PDF.

Des tests réguliers et proactifs sont essentiels 

Si la sécurité est cruciale pour Isabel Group, la disponibilité de ses services l’est tout autant. Les tests proactifs effectués par des hackers éthiques sur l’infrastructure, les applications, mais aussi les vulnérabilités des utilisateurs finaux sont importants pour conserver une longueur d’avance sur l’adversaire. Un seul test ne peut hélas pas garantir l’inviolabilité de la stratégie de sécurité. Face à la créativité sans fin des pirates informatiques, un processus jugé sûr aujourd’hui peut devenir une vulnérabilité critique demain. D’où l’importance de la régularité des tests d’intrusion.

Isabel Group se tourne également de plus en plus vers les campagnes de sensibilisation relatives au comportement humain dans les processus administratifs et financiers, souvent le maillon faible dans la chaîne de sécurité des transactions numériques. En effet, les pirates informatiques misent de plus en plus sur la tromperie, qui augmente leurs chances de s’introduire dans les systèmes qu’ils convoitent.

L'éducation par la sensibilisation

Tim Van Der Wee, Chief Information & Technology Officer chez Isabel Group

“L’IA et le machine learning offrent de nouvelles possibilités en matière de sécurité des paiements électroniques.”

Un suivi facile des problèmes d'infrastructure 

La collaboration avec Davinsi Labs porte notamment sur l’implémentation et le suivi opérationnel d’un système de gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM), basé sur la plateforme d’analyse des mégadonnées Splunk. Ce système n’est pas axé sur le client, mais vise à rendre les problèmes d’infrastructure plus compréhensibles pour les équipes internes. La configuration de la plateforme a été créée et optimisée sur la base des exigences commerciales et des cas d’utilisation spécifiques d’Isabel Group.

Chaque jour, Isabel Group traite en moyenne six à sept milliards d’euros de paiements via sa plateforme Isabel 6. La sécurité fait donc partie de ses priorités absolues. Afin de suivre l’évolution rapide du secteur, Isabel Group peut compter sur Davinsi Labs, devenu au fil des années un partenaire incontournable en matière de surveillance de la sécurité et de tests d’intrusion.

Experts en priorisation de la sécurité 

Tim Van Der Wee 

est Chief Information & Technology Officer chez Isabel Group. En tant que CIO, il est responsable du support IT de l’espace de travail numérique et de la gestion opérationnelle des applications logicielles. En tant que CTO, il dirige les processus de R&D – y compris l’innovation – des solutions.

De nos jours, les entrepreneurs et les acteurs des marchés financiers sont confrontés à d’importants changements. La crise du coronavirus a considérablement accéléré la digitalisation et l’automatisation des processus, de leur développement à leur mise en œuvre. Cette rapide évolution expose toutefois les entreprises à un risque accru de fuites de données, de cyberattaques ou d’autres menaces numériques. Sans parler des conditions de concurrence difficiles et de la complexité des réglementations nationales et européennes qui causent bien des soucis aux dirigeants de petites et grandes entreprises.

La sécurité des processus administratifs et financiers n’a jamais été autant menacée. Tim Van der Wee, Chief Information & Technology Officer chez Isabel Group, nous explique comment Isabel Group et Davinsi Labs sécurisent la communication entre les entreprises, les professionnels du chiffre, les éditeurs de logiciels et les banques.